Tel.me

Pour accéder au site, cliquez sur l’image
GIF - 5.7 ko

Telme

Av. de Riant-Mont 1
Case postale 7594
1002 Lausanne

Tel. : 021-324 24 15
Fax : 021-311 50 69

info telme.ch


Informations détaillées

Le service Telme offre un soutien psycho-éducatif ou des consultations à visée thérapeutique aux jeunes, aux parents, aux familles. Ce sont des psychologues qui assurent ces prestations, les coûts sont modérés, l’accessibilité est facilitée. Il n’y a pas de facturation à domicile, la confidentialité est garantie.

Telme est l’antenne romande qui répond sur la ligne 147, sur mandat de Pro Juventute.

  • En Consultation :

Les psychologues de Telme reçoivent les adolescents et jeunes adultes en consultation. Notre objectif est de simplifier la démarche par un accès rapide, simple et peu coûteux.

Vous pouvez prendre rendez-vous au n° 021 324 24 15, pendant les heures de bureau, le délai d’attente ne dépasse généralement pas dix jours. Il vous est possible de venir seulE ou accompagnéE par une personne de votre choix, un parent, un ami.

Lors du premier entretien nous faisons un point de la situation et recherchons des pistes. A la fin de cette première rencontre, en fonction des besoins, nous proposons un suivi à un rythme convenu ensemble ou nous orientons sur un autre service.

Les consultations sont payantes, à un prix modique, soit fr. 10.- Vous pouvez payer sur place si vous ne souhaitez pas recevoir de facture à la maison, votre démarche peut donc rester totalement confidentielle. En cas de difficulté financière, un arrangement est possible.

Nous abordons ces thèmes :

  • la relation, relation à soi, aux autres et dans la famille
  • la violence, violence des autres, violence contre soi, dans la famille, abus sexuels
  • les problèmes d’identité, de choix, d’adaptation
  • le mal-être, la rupture...

  • Par Internet :

Vous avez la possibilité de poser vos questions en ligne de manière totalement anonyme.

Posez vos questions par internet

Ce sont des psychologues qui répondent à vos QUESTIONS dans un délai de 48 à 72 heures.

N’hésitez pas à donner les détails qui nous permettront de saisir le contexte de la situation et de vous répondre au mieux. Nous avons l’objectif de vous aider à trouver de nouvelles pistes et il est possible de poursuivre l’échange pendant quelques temps. Toutefois, nos mails ne remplaçent pas les consultations. Si nos échanges en ligne ne vous permettent pas d’avancer, nous vous proposons de prendre rendez-vous pour une consultation, que ce soit à Telme ou chez un psychologue privé.

Vous pouvez aussi ouvrir un MINI-FORUM à partir du psycafé Dans ce cas, votre question restera ouverte dans la rubrique "mini-forums ouverts" et chacun pourra amener son point de vue. Après un délai de 7 à 10 jours, un professionnel fera une petite synthèse et répondra aussi à votre question.

N’oubliez pas d’aller voir les mini-forums en cours pour apporter votre contribution !

N.B. Vos questions ou commentaires n’apparaissent pas immédiatement en public, ils sont auparavant vérifiés par un responsable du site, chaque jour, excepté le week end.


  • Par téléphone :

Pro Juventute : au 147, quelqu’un t’écoutera !


Quelques informations à propos de l’association Telme

Un peu d’histoire : de SOS enfants à l’association Telme

Telme s’appelait autrefois SOS enfants. Ce programme a été ouvert par Terre des hommes dans l’idée de mener une action non seulement dans le tiers monde mais aussi en Suisse.

SOS enfants a démarré en novembre 1982 dans une optique de travail particulière à l’époque puisqu’il avait comme lignes directrices l’anonymat et la confidentialité. Défini au départ comme permanence téléphonique pour enfants, jeunes et parents, le service a depuis lors subi une transformation importante tout en gardant sa vocation première, celle de répondre à une demande et non de la précéder.

Le numéro d’appel d’abord de six puis de sept chiffres, a passé à notre grande satisfaction à trois chiffres en mars 1999. Suite à diverses collaborations entre services romands et alémaniques, un numéro court a donc été attribué à une ligne d’aide pour les enfants et les jeunes. L’Office Fédéral des Assurances Sociales, associé avec Help O Phone, a mandaté pro juventute pour gérer cette structure au niveau national, pour collaborer avec les diverses antennes qui couvrent maintenant le territoire Suisse.

L’an 2000 fut une période de grandes transformations, en plus du changement de numéro d’appel, SOS enfants est devenu Telme . La notion « SOS » ou « sauvez nos âmes » devenait de plus en plus incompatible avec notre approche basée sur les ressources de la personne. En outre, nous avions régulièrement des remarques d’adolescents qui demandaient s’ils étaient trop vieux pour appeler. Au départ, l’idée sous-jacente du nom de Telme est venue de la nécessité d’avoir un nom unique pour le service que Terre des hommes avait créé à Lucerne, compréhensible aussi bien en français qu’en allemand. C’est ainsi que Tél. me : téléphone-moi a été retenu.

En restant fidèles à notre mission de soutien psychologique sur demande, un autre axe de travail s’est mis en place : la consultation sur le net. Nous avons commencé à répondre sur le site pour les jeunes de l’association CIAO, ce qui a très vite pris une place importante dans le cadre de nos activités. Toujours dans l’anonymat, toujours à partir des demandes des jeunes, nous répondons par écrit à leurs questions.

Enfin, dans une idée de complémentarité, l’ouverture de noter site offre la possibilité aux parents de poser leurs questions, de façon anonyme. En collaboration avec l’association CIAO, les jeunes adultes qui s’adressaient à CIAO sur le chapitre "relations" sont orientés, depuis l’âge de 20 ans, sur le site de Telme . Notre site est donc séparé en deux parties, l’une pour les jeunes adultes (entre 18 et 25 ans), l’autre pour les parents.

Comme sur CIAO les questions et les réponses sont visibles sur le site.

Parents, jeunes et enfants peuvent donc choisir de nous contacter avec le niveau de proximité qui leur convient, en consultation dans le cadre du service, par la ligne téléphonique ou encore sur le net.

L’autonomisation de Telme

Un bouleversement radical a été provoqué par la décision de Terre des hommes de ne plus collaborer avec pro juventute. L’idée était de fermer le service de Telme . L’équipe souhaitant poursuivre son travail, dont la valeur est largement reconnue, a alors proposé de s’autonomiser. Ce qui a été admis par Terre des hommes qui a accepté de soutenir ce projet y compris financièrement, sur trois ans et de manière dégressive. C’est ainsi que Telme s’est constitué en association le 7 décembre 2004, proposant au cours d’une assemblée constituante la nomination d’un comité de six membres ainsi que les statuts de la nouvelle association.

Tous ces changements se sont concrétisés en janvier 2005.


Structure et fonctionnement

L’équipe de Telme se compose de :

  • Quatre professionnels dont un directeur, ce sont trois psychologues et une éducatrice
  • Une stagiaire psychologue
  • Une assistante administrative
  • 10 à 12 répondants pour la ligne d’aide 147

La ligne

Pour répondre à la demande de pro juventute de professionnalisation de la répondance et d’une seule ligne responsable par région linguistique, une importante restructuration s’est imposée entre les trois antennes romandes. C’est l’Association Telme , et plus particulièrement son directeur, qui assure l’interpares, c’est à dire la coordination avecPro Juventute.

Les professionnels de Genève et de Vaud répondent en alternance du lundi au vendredi de 8h à 22h. Les nuits sont couvertes par un groupe de répondants formés et supervisés. Les week-ends sont assurés en journée par la ligne du Valais, SOS Jeunesse, avec une double-garde des professionnels genevois ou vaudois.

Internet

Les professionnels répondent dans un délai de 48 à 72 heures que ce soit pour le site CIAO ou pour celui de Telme . Les mini-forums restent ouverts pendant 7 à 10 jours

Les consultations

Les rendez-vous sont pris sur la ligne administrative : 021 324 24 15.

Les consultations se passent entre 8 et 18 heures. Elles sont assurées par deux professionnels lorsqu’il s’agit de recevoir une famille au complet. La psychologue stagiaire participe aux entretiens avec l’accord des personnes concernées.